Karlsruhe, Mars 2015. Depuis 2013, au nom du ministère fédéral allemand des transports (BMVI), le DULV (fédération ulm allemande), conduit un programme de contrôle du Volocopter en vue de son homologation. En Février 2016, le DULV a délivré à la société e-volo GmbH un laisser-passer provisoire (VVZ) (Permit to Fly expérimental) pour son Volocopter VC200, en tant qu’ULM. Le but de e-volo est d’obtenir à moyen terme un certificat de type, dans la catégorie ULM, pour son Volocopter et de produire son biplace en série. Le tout nouvel aéronef à décollage vertical est facile à piloter, silencieux et à zéro émissions carbone. La redondance complète de tous les composants électroniques, par conception, permet un atterrissage en toute sécurité, même en cas de défaillance de plusieurs éléments. Le Volocopter se pilote d’une main à l’aide d’un joystick. La motorisation purement électrique et le remplacement rapide des batteries permettent à la société de Karlsruhe d’atteindre zéro emission carbone.

Vols d’essai sans pilote avant l’octroi du laisser-passer expérimental:
Le VC200 autorisé peut être piloté à distance, rendant possible des essais en vol sans pilote. Cela permet une réduction significative des risques habituels des tests initiaux pour un nouvel aéronef. L’équipe e-volo a donc pu acquérir de l’expérience pendant des mois, au cours de plus de 100 vols sans pilote à bord, en vue de l’obtention du laisser-passer pour les vols habités. A l’aide d’une radio commande professionnelle, l’équipe a mené des tests en vol de résistance de l’ensemble du système, des sous-modules et des composants individuels, entre autres des moteurs, des batteries et du contôle de vol. Les testeurs ont éprouvé aussi durant les vols, le comportement du système de contrôle en cas de fausses informations provenant de capteurs "défectueux“. De plus ils ont mené des vols sans pilote en conditions météo turbulentes. L’équipe e-volo et Jörg Seewald, le collaborateur DULV en charge du programme d’essais, ont été très impressionnés par le comportement du VC200, qui, au cours des essais en vol stationnaire a automatiquement compensé diverses pannes de composants ainsi que les turbulences, sans intervention du pilote.

Programme d’essais en vol habité:
Le programme de vols de test sera mené en trois phases. La première phase des vols sera limitée à des vols à basse vitesse (<=25 km/h) à basse altitude. Dans la seconde phase de tests, les manoeuvres de vol doivent être effectuées à la vitesse de 50 km/h, à hauteur moyenne. Les vols d’essai du VC200 de la troisième phase seront utilisées pour valider le système des altitudes plus élevées, dans la plage de vitesse jusqu’à 100km/h.

Des illustrations et photos peuvent être trouvées sur notre portail presse : press.volocopter.com.
Pour utiliser nos vidéos : YouTube https://www.youtube.com/user/Volocopter


Description technique du Volocopter
Le Volocopter, léger grâce à sa structure composite fibres, permet, en plus du vol en croisière, le décollage et l’atterrissage vertical ainsi que le vol stationnaire. La motorisation du Volocopter VC200 est entièrement électrique. Les 18 moteurs électriques sont alimentés par deux batteries indépendantes. A la masse de décollage de 450kg, le VC200 nécessite une puissance d’environ 45 kW pour se sustenter, dépendant de la pression atmosphérique et de la température. Le Volocopter atteint un degré de fiabilité élevé grâce à la redondance. Ce principe, implémenté dans le VC200 au niveau pièces et sous-sytème procure la sécurité du vol. La sustentation est obtenue par plus de rotors bipales indépendants que nécessaires pour soulever son poids. Contrairement à l‘hélicoptère, les pales sont à pas fixe. La pousséée est donc déterminée par la vitesse de rotation des rotors individuels.

Une combinaison appropriée des différentiels de poussée entre les différents rotors assure le contrôle de l’assiette en tangage, roulis et lacet, la puissance générale commande le mouvement ascendant (vers le haut, vers le bas), et, le pas des rotors étant fixe, la composante de translation est induite par l’assiette courante du Volocopter. En combinant l’assiette et la puissance générale, le Volocopter peut se déplacer dans les 6 degrés de liberté (rotation et translation), et de manière induite, dans le plan horizontal ("avant / arrière“, "droite / gauche“) (comme un drone multicoptère). Un système multi-rotor à pas fixe n’est pas naturellement stable, c’est le système contrôleur de vol multi-redondant du Volocopter qui lui procure une attitude très précise et une stabilité bien meilleure que les aéronefs conventionnels. Le Volocopter suit exactement les consignes du pilote et compense de manière largement indépendante les influences externes. Cela soulage le pilote qui peut ainsi piloter le Volocopter en toute sécurité, même dans des conditions ambiantes difficiles.

Le système de contrôle/commande de vol se compose de plusieurs unités totalement indépendantes. Chaque unité comprend un ensemble complet de capteurs, incluant capsule barométrique, gyroscopes, accéléromètres et magnétomètres pour les 3 axes. Chaque unité a la possibilité de contrôler entièrement le VC200. Le Volocopter est entièrement contrôlé d’une seule main avec un joystick. Le pilote contrôle tous les axes via la rotation et les déplacements du joystick. La commande montée / descente est contrôlée via un bouton au niveau du pouce. Pour atterrir, le pilote actionne à fond la commande de descente. Le contrôleur de vol ralentit automatiquement le taux de descente à l’approche du sol et le Volocopter atterrit doucement.


Plus d’informations

e-volo GmbH
Kathrin Mohr
Zeiloch 20
D-76646 Bruchsal
Phone: +49 7251 93694-0
E-Mail: Diese E-Mail-Adresse ist vor Spambots geschützt! Zur Anzeige muss JavaScript eingeschaltet sein!

Contact person

Kathrin Mohr

Phone: +49 7251 93694-0
Fax: +49 7251 93694-99